© 2019 par Patrick DECANTON

  • Facebook Social Icon

L'autoconstruction,

ce qu'il faut savoir pour garder le sourire

Préambule

Autoconstruire sa maison à ossature ne se décide pas sur un coup de tête. Il ne faut pas se précipiter et appréhender les étapes une à une, jusqu'à avoir une vision globale du projet de l'aspect administratif au mode constructif. La construction à ossature bois peut d'apparence sembler assez simple, mais en réalité, c'est un mode de construction qui demande des connaissances particulières et un certain niveau de technicité. Qu'on se le dise, mobiste, c'est un métier.

Les délais

En général un projet d'autoconstruction demande environ 12 à 24 mois de maturation avant de passer à l'étape constructive (inclus permis de construire et recours des tiers). Ce délai peut être plus ou moins long en fonction de la disponibilité, des aptitudes et des connaissances de chacun. Que cela soit sur l'aspect réalisation de l'avant projet ou sur l'aspect administratif (étude de faisabilité selon plan local d'urbanisme, permis de construire, raccordement réseaux, etc...) et bien entendu, sur l'aspect constructif.

Combien de temps pour construire sa maison à ossature bois et pour pouvoir y habiter comme pour un niveau de prestation clés en main ? Ici on s'exprime en heure, car tout le monde n'aura pas la même disponibilité à consacrer à son projet. Si vous êtes encore en activité professionnelle, la construction se fera le week-end, pendant les congés et aussi parfois en soirée après la journée de boulot pour les plus courageux. Certains aussi décident de prendre un congé sabbatique pour autoconstruire leur maison à ossature bois. Cette autre façon de faire demande d'avoir budgétisé ce poste, car il n'y aura pas de salaire pendant la période du congé sabbatique. Cependant, cette façon de procéder apporte nettement plus de confort physique et mental à l'autoconstructeur qui ainsi, ne cumule pas son travail professionnel et son travail sur son chantier d'autoconstruction. Et cela réduit bien entendu considérablement le délai de construction. Quoiqu'il en soit, il convient de compter environ 1800 à 2200 heures de travail pour l'autoconstruction d'une maison à ossature bois de 100 m².

La famille et les copains... En terme de coup de main, vous pourrez très certainement compter sur votre famille et amis/copains et si cela est le cas, ne construisez pas tout votre planning d'autoconstruction avec cette main d'œuvre potentielle. Comprenez bien que c'est votre projet et que votre famille et vos amis/copains ont aussi une vie et leurs contraintes et que donc, même s'ils seront présents à certains moments, ils ne seront peut être pas là tout le temps pour vous accompagner. Prudence donc...

Combien ça coute

Le cout d'autoconstruction d'une maison à ossature bois dépend de nombreux facteurs. Est ce qu'il s'agit d'une autoconstruction de A à Z ? C'est-à-dire, une autoconstruction des fondations aux finitions intérieures ? Ou bien, d'une autoconstruction partielle avec l'intervention de professionnels pour la réalisation de tel ou tel poste que cela soit pour du gros œuvre ou pour du second œuvre ? Et quel sera le niveau de finition intérieure, plutôt entrée de gamme, moyenne gamme ou plutôt haut de gamme ? Quel choix de matériau pour la vêture extérieure, bardage bois naturel, ou un bardage peint ou un bardage composite ou bien encore un crépis ? Quel type de menuiserie, bois, PVC, alu ou alu/bois, simple ou triple vitrage et quel fabricant ? Autant de questions qui ne permettent pas d'apporter une réponse bien pertinente. 

Cependant, pour vous donner une approche, l'autoconstruction de A à Z permet de réaliser au maximum 40% d'économie par rapport à une construction traditionnelle. Ainsi par exemple et sur cette base, pour une autoconstruction identique à celle d'un professionnel en entrée de gamme d'un cout de 1300 € du m², reviendra à 780 € du m² à un autoconstructeur. Rares sont cependant les autoconstructeurs qui construisent de A à Z leur maison à ossature bois. Souvent, les autoconstructeurs font de l'autoconstruction partielle. Cela peut être un choix, comme de confier par exemple à un maçon les postes fondations et la dalle béton ou de faire appel à un mobiste pour avoir une assistance technique sur le chantier pour la fabrication et le levage de la structure bois. Ou bien, cela peut être une nécessité comme de confier une partie ou toute la partie du gros œuvre à des professionnels pour avoir une garantie décennale. Garantie décennale souvent nécessaire pour faire financer son projet auprès de sa banque. Bien entendu, plus les professionnels interviennent dans un projet d'autoconstruction et plus cela augmente les couts.

L'avant projet

C'est le début du commencement. Concevoir un avant projet est une étape indispensable. Votre avant projet permettra de vérifier la faisabilité de votre projet et de valider ou d'invalider le choix d'un terrain en fonction des contraintes telles que celles éventuellement liées au P.L.U. et COS ou toutes autres contraintes administratives ou constructives. En qualité d'autoconstructeur, vous aurez à gérer la maitrise d'ouvrage et la maitrise d'œuvre et il vous appartiendra de respecter certaines règles, lois et procédures administratives, comme la RT 2012, les normes antisismiques, les permis de démolition et de construction, les DTU, les consignes des A.B.F., etc...

Si vous avez besoin d'un financement, un avant projet vous permettra aussi de présenter votre projet à votre banquier. En effet, vous pouvez très bien rencontrer votre banquier dans un premier temps juste pour connaitre votre capacité d'emprunt. Mais si vous avancez dans votre projet, avoir des documents qui permettront à votre banquier de visualiser votre projet vous aideront surtout quand vous parlerez d'autoconstruction. En effet, l'autoconstruction n'inspire pas confiance à certains banquiers, alors en plus, si vous venez les mains dans les poches cela ne vous aidera certainement pas. Cependant, pas de généralité car tous les banquiers ne sont pas sensibles aux mêmes arguments, mais autant mettre le maximum de chance de son coté pour être entendu et ne pas essuyer un refus dès prononcé le mot "autoconstruction". Votre banquier, s'il n'est pas fermé à l'autoconstruction aura besoin de vous faire confiance pour vous prêter de l'argent et la constitution d'un bon dossier montrera votre réelle implication dans votre projet et vous permettra sans doute de passer une étape.

De plus, si vous ne construisez pas tout vous même de A à Z, il faudra aussi faire chiffrer votre projet par des professionnels. Là encore, le fait d'avoir un avant projet vous permettra de faciliter le chiffrage de votre projet auprès de professionnels. Déjà dans un premier temps, vous aurez des plans précis à présenter et pas un bout de papier à la main levée comme malheureusement on peut le voir trop souvent ou bien encore, des plans approximatifs réalisés sur des logiciels gratuits en ligne. Et dans un deuxième temps, avoir un avant projet avec des plans précis et cotés apporte du crédit à votre demande de devis.

N'oublions pas que la plupart des professionnels établissent des devis gratuitement. C'est donc gratuit pour le prospect, mais pas pour le professionnel qui va consacrer parfois plusieurs heures pour chiffrer un projet de construction sur-mesure. Et le temps, c'est de l'argent. Alors vous imaginez bien qu'entre les deux, le choix d'un professionnel sera vite fait et forcément, il y aura 90% de chance que la demande de devis de type brouillon ne sera jamais étudiée.

Cependant certaines entreprises via une prestation, ont la possibilité avec un bureau dédié de vous accompagner du brouillon à l'avant projet. Autrement, vous avez la possibilité de passer directement par un dessinateur pour la réalisation de votre avant projet. Ce qui normalement devrait vous couter moins cher que de passer par un architecte. Cependant, si votre projet représente plus de 150 m² de surface de plancher, sachez que vous devrez obligatoirement avoir recours à un architecte. Plus d'info suivre notre focus : Nouveauté 2017, recours à un architecte dès 150 m² de surface de plancher au lieu de 170 m² précédemment.

L'aspect structurel et normatif

En autoconstruction totale, l'autoconstructeur peut s'autoriser beaucoup de choses, comme s'exempter de certaines règles normatives ou négliger certains aspects structurels et malheureusement parfois avec les complications et les conséquences que cela peut avoir. Mais en qualité de maitre d'ouvrage, de maitre d'œuvre et de constructeur, l'autoconstructeur prendra ses responsabilités et devra assumer ses choix en cas de problème. La marge de manœuvre est nettement moins importante en autoconstruction partielle. Car ici, l'autoconstructeur fera appel à des professionnels pour l'accompagner lors des différentes phases de son projet. Par exemple en théorie, un charpentier émettra au minimum des réserves s'il doit poser une structure en bois sur des fondations réalisées par un autoconstructeur et encore plus, si ces fondations ont été réalisées sans étude de sol. A noter, qu'une étude de sol pour réaliser des fondations n'est pas la même chose qu'une étude de sol pour réaliser un assainissement individuel. L'autoconstruction implique des responsabilités et pour sa tranquillité, l'autoconstructeur devra coller aux mêmes règles constructives qu'un professionnel sur le plan structurel et normatif.

Les assurances

En qualité d'autoconstructeur vous ne pourrez pas bénéficier de la garantie décennale et de la garantie dommage ouvrage qui sont pourtant des assurances obligatoires. Aucune assurance ne voudra assurer un autoconstructeur. De plus, cela ne fait pas sens, car quel intérêt de prendre des assurances très chères pour s'assurer contre soi-même pour d'éventuelles malfaçons ? Cependant, il peut être pertinent de démarcher des assureurs pour obtenir une assurance dommage ouvrage si vous passez par des professionnels pour réaliser certains postes car vous bénéficieriez dans ce cas d'une assurance décennale. Il est aussi prudent de consulter son assurance pour savoir si elle vous couvre en cas d'accident sur votre chantier que cela soit pour vous même ou pour les personnes qui vous aideraient sur votre chantier.

Que se passe-t-il en cas de revente de mon autoconstruction avant 10 ans (durée d'une garantie décennale) ? Si l'autoconstruteur décide de revendre sa construction avant les 10 ans, soit, la durée d'une garantie décennale, en cas de désordre ou de malfaçons, l'autoconstructeur restera, comme un professionnel, responsable de sa construction. C'est pourquoi, les ventes d'autoconstruction interviennent le plus souvent après les 10 ans. Cependant, si l'autoconstructeur a construit sa maison dans les règles de l'art, une vente anticipée en regard de la durée de la décennale ne devrait pas poser de problème. Sachant de plus, que la majorité des problèmes dans une construction apparaissent dans les 2 à 3 premières années.

Pour conclure

Enfin, le projet d'autoconstruction d'une maison à ossature bois est très énergivore. Plus le projet sera préparé en amont et plus cela vous permettra d'y voir plus clair et d'aborder plus sereinement les différentes étapes de votre projet. Pendant la construction, prenez toujours le temps d'être présent pour votre famille et ne vous laissez pas engloutir par votre projet.

Ne voyez pas une construction trop grande ou trop compliquée. Construisez selon votre budget et selon vos besoins et non pour avoir une maison plus belle que celle de vos voisins.

Si vous n'avez pas de compétences particulières dans le bâtiment ou si vous n'êtes pas un très bon bricoleur, faites vous assister par des professionnels sur certains postes. Certes, cela vous reviendra plus cher et sans doute vous serez amené à réduire la surface de votre projet pour compenser. Mais mieux vaut une maison moins grande terminée, qu'une grande maison toujours en chantier des années après le premier coup de pelle. Car il n'y a pas pire pour user un bonhomme, un couple, une famille.

Un projet d'autoconstruction réussi, c'est comme une seconde vie. Y'a un avant et un après. Ca remplit le cœur d'ondes positives, ça laisse une quantité inoubliable de bons souvenirs et une énorme satisfaction devant le travail accompli. Parole d'autoconstructeur !