La F.A.Q. du Concept BasikMob

Comme indiqué dans les précédentes pages, le concept BasikMob est un concept qui est inspiré des constructions traditionnelles scandinaves avec des murs porteurs très larges et une charpente en A.

Pourquoi inspiré et pas identique ?


Parce qu'en France, nous avons des contraintes structurelles plus exigeantes qu'en Suède et donc en l'état, il faut retravailler certains aspects constructifs et normatifs. Et parce que la base des constructions traditionnelles scandinaves est une très bonne base. D’où l'inspiration.




Comment est venue cette réflexion ?


Cette démarche est venue de Patrick Decanton suite à l'autoconstruction de sa maison à ossature bois avec un kit de conception suédoise et à une reconversion professionnelle dans la construction bois.




Pourquoi la largeur des trames est toujours de 7.80 m ?


Cette largeur est la section à ne pas dépasser pour permettre dans le cadre d'une autoconstruction avec une dalle en bois, d'utiliser pour la construction de la dalle en bois du bois d'ossature standardisé MBOC (maison bois outils concept). La configuration d'une dalle en bois avec du bois d'ossature standardisé revient moins cher que si l'on utilisait par exemple, des sections non standardisées en bois massif ou des poutres en I, ou du lamellé collé ou encore, du Lamibois (LVL). De plus, au delà d'une éventuelle conception de dalle en bois, n'oublions pas les entraits des fermes qui reposent que sur 2 appuis et cela, afin de faciliter l'agencement des pièces intérieures sans mise en œuvre de poutres et de poteaux intermédiaires qui viendraient compliquer l'agencement. Donc dans cette configuration pour des raisons structurelles et économiques, nous ne pouvons pas dépasser la largeur de 7.80 m.




Pourquoi une longueur avec toujours des pas de 1.20 m ?


Parce ce que le pas de 1.20 m correspond à l'entraxe des fermes et à la dimension en largeur des panneaux de contreventement. Le pas de 1.20 m est aussi un multiple de 0.60 m qui correspond à l'entraxe des montants de l'ossature bois. Travailler avec toujours les mêmes séquences et les mêmes multiples permet d'avoir une logique de travail accompagnée d'actes répétitifs. Ce qui permet d'optimiser le travail sur le chantier et d'éviter les erreurs.




Pourquoi utiliser des bois d'ossature de 220 mm pour les murs ?


Bien que structurellement il est tout à fait possible de construire avec des bois d'ossature ayant une section moins forte, l'ossature avec des bois de 220 mm apporte un coté "gaillard" et massif qui contribue à renforcer le structurel. Une structure avec des bois d'ossature en 220 mm permet également de renforcer l'isolation thermique du bâtiment. Ce qui permet ainsi à terme de faire de réelles économies, car le meilleur système de chauffage ou de climatisation est celui que l'on n'utilise pas. Ainsi, capitaliser sur l'isolation coutera certes un peu plus cher à l'installation, mais coutera zéro euro en consommation d'énergie à la fois pour réchauffer votre habitat l'hiver ou bien l'été, pour le tempérer afin de lutter contre la surchauffe estivale. Tout cela bien entendu sans aucune dépense en maintenance et en entretien de quelconque appareil que ce soit.




Quel cout supplémentaire avec des bois d'ossature de 220 mm ?


On pourrait croire qu'une ossature en 220 mm augmente considérablement le cout de la structure, mais en fait, la différence de prix est minime par rapport à une ossature plus standard en 145 mm. Exemple, pour une maison de plain pied de 10x10 m soit 100 m², la différence pour autoconstruire des murs à ossature bois de 220 mm comparée à des murs à ossature bois de 145 mm n'est d'environ que d'1 m3.




Quelle est la configuration de la paroi des murs ?


De l'extérieur vers l'intérieur, la configuration standard est la suivante :

  • Bardage 22 mm
  • Tasseaux 27 mm
  • Ecran pare pluie HPV
  • OSB3 12 mm
  • Ossature porteuse 220 mm (isolation 220 mm = 1 passe de 100 et 1 passe de 120)
  • Pare vapeur Sd >=18
  • Tasseaux pour ITI 45 mm (isolation 45 mm)
  • Tasseaux de parement intérieur 27 mm
  • Parement intérieur plaque de plâtre 13 mm (ou autre parement)
Soit une paroi de 366 mm. Variante :
  • Bardage 22 mm
  • Tasseaux 45 mm
  • Ecran pare pluie HPV
  • OSB3 12 mm
  • Ossature porteuse 220 mm (isolation 220 mm = 1 passe de 100 et 1 passe de 120)
  • Pare vapeur Sd >=18
  • Tasseaux pour ITI 70 mm (isolation 70 mm)
  • Tasseaux de parement intérieur 27 mm
  • Parement intérieur plaque de plâtre 13 mm (ou autre parement)
Soit une paroi de 406 mm.




Pourquoi une variante pour la paroi des murs ?


La variante modifie deux éléments, la section des tasseaux pour la fixation du bardage et de la lame d'air et la section des tasseaux pour l'ITI (complément d'isolation thermique par l'intérieur). L'avantage d'avoir une lame d'air plus importante permet une meilleur ventilation de la paroi. Ce qui en cas de risque d'humidité ponctuelle favorise son évacuation. Et aussi, le fait d'avoir une lame d'air plus importante permet de mieux décharger la paroi lorsqu'il fait chaud et donc ainsi, contribuer à réduire la pénétration de la chaleur dans l'habitat. La section de tasseaux plus importante pour l'ITI, permet de renforcer l'isolation thermique de la paroi et de réduire avec une épaisseur d'isolation plus importante les ponts thermiques générés pas les montants de l'ossature porteuse.




Pourquoi il y a-t-il un linteau sur toute la longueur des façades avant et arrière ?


La configuration de la charpente avec des fermes à entraxe de 1.20 m, génère des descentes de charge plus concentrées qu'une charpente avec des fermettes industrielles à entraxe de 0.60 m. Ce linteau permet donc de répartir les descentes de charges sur tous les montants des façades concernées qui eux mêmes transmettront ensuite ces descentes de charge aux fondations.




Quelle peut être la largeur maximale d'une ouverture ?


Pour des raisons structurelles la largeur maximale pour une ouverture est de 3 m. Cette largeur peut être répétée sur une même façade à condition que le contreventement de la façade soit assurée conformément au DTU 31.2.




Quel type de panneau de contreventement ?


Dans le concept BasikMob, la configuration classique du contreventement pour les murs à ossature bois est en OSB 3 de 12 mm. En fonction de la situation géographique, nous vous conseillons de mettre en œuvre des panneaux OSB anti-termites ou anti-sismique.




Est-il possible d'avoir une autre configuration de paroi ?


Le nouveau DTU 31.2 autorise à présent différentes conceptions de paroi. Sur demande, notre collègue Mathias du Pôle énergie sera vous conseiller dans ce sens.




Les ouvertures ont-elles des montants de renfort ?


Oui contrairement au modèle scandinave et conformément aux DTU 31.2, toutes les ouvertures ont des montants de renfort. Les angles des murs reçoivent aussi des montants de renfort qui renforcent bien entendu les angles, mais en plus, viennent faciliter la mise en œuvre du second œuvre. Des équerres spécifiques viennent renforcer la structure et l'ancrage à la maçonnerie au niveau de chaque ouverture et à chaque angle.




Les combles sont-ils habitables ?


Bien que nous ayons renforcé l'entrait des fermes avec du Lamibois Kerto S, au lieu de l'utilisation de simple bois d'ossature pour le modèle scandinave, la version du concept BasikMob en plain pied avec sa charpente et ses fermes en A, ne permet pas d'aménager l'espace en combles habitables. Cet espace peut cependant être aménagé pour un accès technique dans les combles et pour du stockage léger. Cet espace ne peut pas être considéré comme un grenier pour du stockage lourd. Toutefois si vos besoins vont vers des combles habitables, il est envisageable d'apporter des modifications aux concepts BasikMob. Bien entendu ces modifications seront validés par notre collègue Olivier du pôle bois.




Pourquoi des voliges au niveau de la toiture ?


Un platelage avec des voliges permet de "fermer la boite". Le platelage apporte incontestablement à aspect qualitatif à la toiture et il contribue au contreventement de la charpente. Cependant, il ne peut assurer à lui seul le rôle de contreventement. C'est pourquoi contrairement au modèle scandinave, dans le concept BasikMob d'autres éléments participent au contreventement de la charpente.




Les débords de toit sont-ils obligatoires ?


Non ils ne le sont pas, car il faut savoir s'adapter aux gouts de chacun et à l'esthétique qui est propre à certaines régions. Cependant, avoir des débords de toit est un plus pour protéger de la pluie le bardage et les menuiseries. Ils permettent aussi, selon la saison et la hauteur des menuiseries de se protéger du soleil. Par défaut, dans le concept BasikMob, les débords de toit en façade sont de 0.60 m et en pignon de 0.40 m. Le débord de toit en façade de 0.60 m permet la plupart du temps de ne pas avoir recours à la pose de larmier au dessus des menuiseries. Par contre, pour les ouvertures sur les façades de pignon, la pose de larmiers est requise car la hauteur du débord de toit de 0.40 m ne permet pas de protéger les menuiseries.




Peut-on mettre des volets roulants ?


Bien que cela soit une aberration thermique pour un concept tel que BasikMob qui vise le niveau passif, oui, il est possible de mettre des volets roulants. Cependant, si vous le pouvez orientez-vous vers des volets battants ou bien, bien que cela soit difficile à envisager dans notre culture française, supprimez tout simplement les volets et optez pour des menuiseries avec un vitrage à retardateur d’effraction et complétées d'un système occultant intérieur. Cela vous coutera bien moins cher que des volets roulants et votre habitat sera tout aussi bien sécurisé.




Quelle valeur Sd pour le pare-vapeur ?


Conformément au DTU 31.2, nous recommandons de toujours mettre en œuvre un pare-vapeur avec une valeur Sd fixe = ou > à 18.




Quel type d'isolant ?


Dans une démarche écologique notre préférence va naturellement vers des matériaux bio-sourcés comme la laine de bois pour l'isolation des murs porteurs en 220 mm avec une passe de 120 mm et une autre passe croisée de 100 mm + un complément d'isolation intérieur perpendiculaire aux montants pour supprimer les ponts thermiques avec une passe de 40 ou 70 mm. Pour l'isolation au plafond, il est possible de mettre en oeuvre 450 mm laine de bois en vrac. Bien entendu, l'autoconstructeur a l'entière liberté de mettre en oeuvre d'autres isolants que ceux cités. Cependant, il est recommandé de mettre en oeuvre des isolants sous certificat ACERMI.




Quelle est l'essence de bois à utiliser pour la réalisation de la structure ?


L'épicéa est l'essence la plus courante, la plus économique et la plus facile à travailler pour la construction de la structure à ossature bois. Le pin sylvestre est l'essence couramment utilisée pour les lisses d'ancrage qui font la jonction entre la structure à ossature bois et la maçonnerie.




Quel traitement pour les bois de structure ?


Dès lors que les bois de structure sont enfermés, la législation oblige le maitre d'oeuvre à traiter les bois de structure contre les insectes xylophages et les champignons ou à mettre en oeuvre des bois qui sont naturellement protégés en classe 2 minimum. Si les bois ne sont pas enfermés et s'il est possible d'établir des contrôles visuels, alors il n'y a pas d'obligation de traiter les bois dans les départements déclarés non termités.




La pente du toit est-elle obligatoirement toujours de 33°/65% ?


Non car dans certains P.L.U., il y a l'obligation de respecter une pente de toit qui doit être inférieure ou supérieure à XX°/XX%. Donc en l'état, la pente du toit est adaptable en fonction des spécificités au P.L.U..





© 2012-2020 par Patrick DECANTON

  • Facebook Social Icon